Estimation d’un appartement à Mulhouse : les défauts prépondérants à éviter pour ne pas dévaloriser le bien

Partager sur :
Estimation d’un appartement à Mulhouse : les défauts prépondérants à éviter pour ne pas dévaloriser le bien

Lors de l’estimation d’un appartement à Mulhouse, la dépréciation du bien est fonction du nombre et de la nature de ses défauts. Certaines anomalies sont plus dévalorisantes que d’autres. C’est le cas des suivantes.

L’exposition aux bruits environnants

Les biens qui se trouvent dans un bâtiment collectif sont souvent sujets à une mauvaise isolation phonique. En effet, les bruits de pas peuvent être perçus par les plafonds. Il en est de même des conversations à partir des séparations. Ce type de désagrément est gênant aussi bien pour ceux qui les subissent que pour ceux qui les provoquent. Plus l’étanchéité acoustique est faible, plus la valeur du logement risque de dévaluer. 

Des équipements non conformes

Des installations qui ne sont pas aux normes peuvent compromettre le confort de l’appartement. Elles exposent également ses résidents au risque d’accident. C’est le cas en ce qui concerne les branchements électriques et au gaz, les équipements d’isolation et de chauffage ainsi que de ventilation. En outre, des installations obsolètes renvoient à un logement énergivore. 

Un espace mal-organisé

Lorsqu’il s’agit d’un appartement, l’espace est généralement plus exigu que dans une maison individuelle. C’est pourquoi chaque mètre carré compte. Tout espace perdu représente de l’argent en moins sur le prix de vente du bien. Il en est de même d’une mauvaise configuration des lieux. En effet, un agencement illogique des pièces peut compromettre la fonctionnalité du logement et le confort de ses résidents. 

Un emplacement peu avantageux

Le fait que l’immeuble se trouve dans un quartier peu fréquentable ou loin des commodités de base dévalue l’ensemble des appartements qui le composent. Par ailleurs, le bien localisé au niveau du dernier étage n’est pas forcément le mieux coté du bâtiment. S’il faut y accéder par les escaliers ou s’il est sujet à un vis-à-vis, sa valeur risque de baisser par rapport à celle des autres logements.